Le traitement des charpentes traditionnelles et des fermettes

Le traitement des charpentes est une étape nécessaire, en préventif comme en curatif, pour ceux qui souhaitent préserver et pérenniser l’ossature bois de leurs habitations. Pour des raisons de confort, de bien-être et de sécurité, nos experts sont dépêchés sur place et évaluent les besoins en travaux de charpente. Aussi, nous traitons les charpentes et les fermettes de votre maison.

Notre savoir-faire en traitement du bois

À titre préventif ou curatif, nous effectuons le sondage de vos charpentes et toitures pour contrôler le bon état du bois.

Selon notre diagnostic, nous mettons en place un traitement contre les xylophages, une solution efficace pour éradiquer l’infection d’insectes de votre toit.

La toiture est un élément-clé dans une maison ou un bâtiment. La charpente garantit donc le confort et le bien-être de ses habitants.

Batif

Les différentes étapes du traitement du bois

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11

Le sondage

Il est effectué sur toutes les pièces de bois pour déceler la présence d'insecte et les foyers d'infestation, et ne se contente pas de la surface.

Décapage et bûchage des parties contaminées

Cette phase a pour but d'éliminer en surface les bois vermoulus et permettre la pénétration des produits utilisés, en injection ou pulvérisation.

Forage

Perçage de trous de diamètre 6.5mm ou 9.5mm, en quinconce de l'axe de la pièce de bois et aux deux tiers de sa profondeur. Ces trous ne constituent aucun danger pour la solidité et l'état des poutres.

Mise en place d'injecteurs

À l'aide d'un maillet adapté, les injecteurs sont mis en place en force dans les trous percés précédemment; pour une injection des produits à l'effet optimal.

Balayage

Nettoyage des poussières, toiles d'araignées et nids de guêpes en vue d'une bonne pénétration des produits de protection.

Injection

Une injection est effectuée sur chaque injecteur jusqu'à suintement apparent du produit de protection sur la surface externe des poutres. Il en résulte une imprégnation abondante de l'ensemble des fibres du bois de charpente, le produit se diffusant de chaque côté de l'injecteur, dont la présence fait office de bouchon.

Les chevrons

L'injection s'effectue tous les 45 à 50cm à l'aide d'injecteurs de diamètre de 6.5mm.

Les grosses pièces

Injection en quinconce tous les 30cm.

Le solivage

Injection tous les 40 à 50cm sauf pour les pièces inférieures à 100mm de diamètre.

Le produit

Le produit de protection est injecté à haute pression, les doses d'injection sont en fonction de la section des pièces de charpente à traiter.

La pulvérisation

Cela consiste en deux phases réalisées à l'aide d'une rota-buse à jets crayons tournants. La première pulvérisation de produits entre 30 à 50 bars va pénétrer le bois sur quelques millimètres. La seconde entre 50 et 70 bars va permettre de repousser toutes les microparticules de la première pulvérisation.

Pul

Le traitement des charpentes fermettes

Avant l’isolation des combles et de la toiture, une étape est essentielle, c’est celle du traitement des fermettes. Nos experts déterminent s’il est nécessaire de traiter la charpente, contre les insectes xylophages, leurs larves voir les champignons. Les ossatures bois de type fermette sont confrontées à la dégradation suite à l’installation d’insectes.
Qu’elles sont les étapes de traitements des fermettes par vos experts BATIF ?

1 – ouverture partielle de la toiture (si nécessaire),

2 – pause d’une bâche de type polyane pour protéger l’isolation, les combles ainsi que les plafonds,

3 – dépoussiérage de l’ensemble de la surface de la charpente avec tête de loup pour que la poussière ne fasse pas office de buvard ; élimination des toiles d’araignée et nids pouvant être installés dans les combles,

4 – pulvérisation se divisant en 2 phases effectuée à l’aide d’une rota-buse à jets crayons tournants :

  • 1° phase : la première pulvérisation, entre 30 et 50 bars de puissance va pénétrer sur quelques millimètres en surface du bois,
  • 2° phase : la seconde pulvérisation, entre 50 et 70 bars va permettre de repousser les microparticules de la première pulvérisation de produits.

Les Étapes en images